Hauts voltiges

Cul nu, allongée de tout mon long sur la table, tête à la renverse, corps et esprit saoulés d’un plaisir assumé…

La bouche, la gorge, remplies de son sexe qui me pénètre lentement, doucement, profondément…

Son va-et-vient comme une caresse lourde, lente, qui me coupe le souffle, me noie les yeux… et l’entrejambe…

Mes yeux coulent de vertiges, mon sexe de voltiges…

Auteur : La Quarantaine

Quand la quarantaine et le célibat sont au même diapason, y’a aucun doute laquelle des expériences est la plus saisissante… On ressort d'un nombre d’années d’une relation qui a fini par stagner et on se promet la totale… sans aucunement être préparée pour la réalité qui nous attend. Bien qu’armé de plus d’expérience, de temps, d’argent et de liberté, à 40 ans, on fait face au déclin du couple et de l’idéologie de la rencontre classique… et c’est un terreau fertile pour les histoires des plus rafraîchissantes aux plus, disons différentes… N’en reste que des femmes idéalistes, quoique réalistes; rêveuses, quoique bien ancrées… des sites de rencontres, des 5 à 7, de bonnes amies et oui, l’espoir peut être naïf de rencontrer celui qui saura nous redonner confiance en la gent masculine, il est là… et en l’attendant, on apprivoisent ce nouveau célibat et ses nombreux revirements… La Quarantaine

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :